Dernières Nouvelles – 2019

Rejoignez-nous sur Facebook à cette adresse: https://www.facebook.com/RetroArchives et sur Twitter à @retroarchives

12 décembre 2019 – Power Strike II (Master System)

Si certaines consoles ont bâti une large part de leur réputation sur la qualité de leur ludothèque de shoot-them-up (coucou, la PC-Engine), c’est moins le cas de la Master System, qui doit compter dans son catalogue à peine une dizaine de titres du genre, dont une bonne dose d’adaptations de l’arcade. On compte aussi des exclusivités, comme un certain Power Strike II, bien décidé à montrer ce que la console de SEGA avait dans le ventre. Y sera-t-il parvenu? La réponse dans notre test.

10 décembre 2019 – Summer Carnival ’92: Recca

On a beau écumer l’univers du jeu vidéo depuis plus de trente ans, il peut encore arriver d’avoir des surprises. Comment? Un shoot-them-up dont personne n’a entendu parler? Sorti de manière confidentielle, uniquement au Japon, sur une NES en fin de vie? Et ce titre au nom improbable, ce Summer Carnival’92: Recca, serait en plus un jeu capable de donner des leçons à bien des titres sur consoles 16 bits? Ca parait quand même difficile à croire, non? Plus de détails dans notre test.

8 décembre 2019 – Legend of Success Joe

L’une des grandes forces de la Neo Geo, c’est la qualité de sa ludothèque. À condition, bien évidemment, d’être principalement intéressé par les jeux de combat, les shoot-them-up et les beat-them-all, on acquérait en même temps que la luxueuse machine la quasi-certitude de disposer d’un titre d’exception à chaque (coûteux) achat. Il est ainsi souvent difficile de citer un seul titre tournant sur la console de SNK qui soit ne fut-ce que médiocre… à condition, naturellement, d’oublier l’existence d’un jeu comme Legend of Succes Joe. À découvrir dans notre test.

5 décembre 2019 – Last Alert

La PC-Engine Duo n’aura définitivement pas été la console la plus célèbre ni la plus fermement implantée en occident. Ce qui est aussi cruel qu’injuste, car la machine imaginée par NEC avait des arguments à faire valoir face à la Megadrive, à la Super Nintendo et au Mega-CD avant même la sortie de ceux-ci. Dans sa ludothèque largement pensée pour le marché japonais, on ne trouve certes pas que des joyaux, mais on peut également espérer dénicher des titres méconnus qui auraient mérité un meilleur sort. Est-ce le cas de Last Alert? La réponse dans notre test.

29 novembre 2019 – Heavy Nova

Parmi les premiers titres à avoir débarqué sur le Mega-CD, il fallait du lourd, de l’ambitieux, du velu, de quoi démontrer ce que ce nouveau support avait de révolutionnaire et en quoi il allait transcender une Megadrive qui représentait déjà le haut du panier des machines de l’époque. L’ennui, c’est qu’on n’avait pas toujours de tels jeux sous la main, alors on aura parfois dû se contenter de titres comme Heavy Nova. Le Mega-CD peut-il se vanter de compter dans sa ludothèque l’un des plus mauvais jeux de combat jamais programmé? La réponse dans notre test.

27 novembre 2019 – Doom

Dans la section « monuments », je demande le gros oncle qui fait un peu peur. Si incarner un soldat/mercenaire/marine à la première personne avant d’aller trucider tout ce qui met en danger le monde/la liberté/les États-Unis est devenu un genre à part entière au cours des 25 dernières années, c’est avant tout grâce au père fondateur qui aura définitivement popularisé la chose, un titre qu’il est à peine nécessaire de présenter, l’insubmersible Doom. Le titre imaginé par John Romero et John Carmack est-il devenu un vestige poussiéreux d’un passé oublié ou reste-t-il au contraire plus vivace que jamais? La réponse dans notre test.

23 novembre 2019 – Pengo

Incarner un manchot, ça vous tente? Non non, rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une attaque cachée ni d’un code secret, juste du charme inhérent aux jeux d’arcade du début des années 80 qui n’étaient décidément jamais à court d’idées au moment de vous faire incarner un héros improbable. Voici donc Pengo, antique titre de Coreland publié par SEGA en 1982, l’un des nombreux exemples d’un période oubliée où un jeu était, avant toute chose, un concept vidéoludique. À découvrir dans notre test.

18 novembre 2019 – Battleship : The Classic Naval Combat Game (Use Corporation)

Si jamais vous cherchiez quel obscur divertissement, quel petit jeu de cour de récré ou quel passe-temps pour les après-midis chez mémé n’a jamais été adapté en jeux vidéo, vous pouvez d’ores et déjà éliminer la bataille navale: il se trouve que l’antique activité qui occupait parfois les cours pluvieux bénéficie d’adaptations sur pratiquement toutes les machines. Premier exemple avec le Battleship: The Naval Combat Game d’Use Coporation, sur Game Boy et Game Boy Color. Un jeu qui transcende le concept? La réponse dans notre test.

15 novembre 2019 – Mindshadow

Si jamais vous êtes désespérément à la recherche du chaînon manquant entre les jeux d’aventure textuels et le Point & Click, voici déjà un premier candidat crédible: l’aventure graphique. Du texte, une ligne de commande, mais aussi des images pour accompagner le tout: autant dire une évolution assez naturelle, en somme. Premier exemple avec Mindshadow, une aventure de 1985 vous plaçant aux commandes d’un amnésique. De quoi se laisser tenter? La réponse dans notre test.

10 novembre 2019 – Bombuzal

Parmi les rares jeux de réflexion a être parvenus à se faire un nom au cours des années 80, beaucoup auront sombré dans un relatif anonymat, leur grand âge les ayant souvent autant desservis que le passage d’une tornade appelée Lemmings qui aura tout emporté sur son passage. Certains, pourtant, avaient de réels arguments à faire valoir. Est-ce le cas de l’antique Bombuzal, qui était parvenu à se faire un nom à l’époque? La réponse dans notre test.

5 novembre 2019 – Space Harrier II

Au moment de lancer sa Megadrive flambant neuve au Japon, en 1988, SEGA avait besoin d’une killer app chargée de montrer ce que sa fameuse console 16 bits avait dans le ventre. Parmi les deux seuls jeux présents au line-up, Space Harrier II allait donc hériter de la difficile mission de rivaliser avec l’une des bornes d’arcade les plus impressionnantes des années 80. Mission accomplie? La réponse dans notre test.

1er novembre 2019 – Cutthroats

Ah, partir à la recherche d’une épave oubliée, plonger au milieu des requins, remonter un trésor en espérant ne pas hériter d’un coup de poignard entre les homoplates au moment de partager le butin… Voilà déjà de l’aventure qui promet de l’action, du suspense et de la trahison! Il faudra néanmoins faire marcher un peu son imagination, car Cutthroats, comme tous les jeux développés par Infocom, est une aventure textuelle. De quoi bouder définitivement le titre? La réponse dans notre test.

30 octobre 2019 – J.J. & Jeff

On peut tenter de les dissimuler par tous les coups de peinture du monde, mais certains jeux ne peuvent tout simplement pas s’empêcher de hurler leurs origines japonaises. Prenez un univers coloré, des personnages au look SD un peu inquiétants et un humour pipi-caca-prout et vous obtiendrez J.J. & Jeff, version occidentalisée d’une duo de détectives trop occupés à se tirer dans les pattes pour résoudre une enquête. Suffisant pour lancer la carrière de la PC-Engine? La réponse dans notre test.

27 octobre 2019 – F16 Fighter

Parler de « simulateur de vol », au début des années 80, pourrait aujourd’hui être considéré comme un abus de langage – mais c’est principalement parce que la définition de ce que l’on considère comme le « réalisme » a elle aussi beaucoup évolué. À une époque où piloter un avion par le biais d’un logiciel se limitait le plus souvent à des dogfights assez limités, que pouvait bien offrir un titre comme F16 Fighter sur MSX et Master System? La réponse dans notre test.

26 octobre 2019 – Baseball (Nintendo R&D1)

Le baseball ne figure peut-être pas dans le top 10, voire même dans le top 50 des sports les plus populaires en Europe, mais aux États-Unis et au Japon, c’est une autre histoire. À tel point, d’ailleurs, que c’est bien une simulation de ce sport qui aura fait les beaux jours du line-up de la NES, bien avant que Super Mario ne daigne voir le jour. Et voilà comment un jeu sobrement intitulé Baseball aura été publié, dès 1983 au Japon, sur une console appelée à bouleverser le paysage vidéoludique. Au point de donner envie aux néophytes de s’y replonger? La réponse dans notre test.

20 octobre 2019 – Alpha Mission II

L’un des nombreux bons côtés de la Neo Geo, c’est que l’on savait très exactement ce que l’on venait y chercher. Avec SNK aux commandes, on se doutait dès le lancement qu’un Shoot-them-up ne tarderait pas à faire son apparition; l’un des premiers se sera nommé Alpha Mission II… puisqu’il faisait suite à un titre sorti en 1985. Un choix étrange, mais aura-t-il au moins suffi à démontrer ce que la borne-d’arcade-à-domicile avait dans le ventre? La réponse dans notre test.

12 octobre 2019 – Red Earth

Aussi surprenant que cela puisse paraître, même une société aussi célèbre que Capcom, alors au sommet de sa gloire, publiait parfois des jeux qui passaient complètement sous les radars. Conçu pour des salles d’arcade alors en perte de vitesse face au marché domestique, dans une 2D à l’agonie face à la 3D triomphante, Red Earth aura ainsi souffert d’une distribution assez confidentielle en occident, alors qu’il arrivait avec de véritables arguments. L’heure est-elle venue de lui donner une deuxième chance et de le réhabiliter? La réponse dans notre test.

10 octobre 2019 – Wolfenstein 3D

Quand il s’agit de remonter aux sources du FPS, la généalogie débute bien souvent avec un seul titre, un seul studio, et deux noms appelés à revenir souvent par la suite: Carmack et Romero. Dans l’imaginaire des joueurs, l’origine, le commencement, la rampe de lancement vers l’immortel Doom a un nom, et ce nom est Wolfenstein 3D. Même si cela est faux d’un point de vue strictement historique, la légende, elle, a fait son choix. Le titre d’id Software a-t-il bien survécu aux affres du temps? La réponse dans notre test, du PC à la Game Boy Advance en passant par la Jaguar.

6 octobre 2019 – Side Arms : Hyper Dyne

Les studios Capcom auront atteint une telle notoriété dans des domaines comme le beath-them-all, le jeu de combat ou le jeu de plateforme, qu’on en viendrait presque à oublier leurs premières expériences, au milieu des années 80, dans le domaine du shoot-them-up horizontal. Et pourtant, dès 1986, la compagnie japonaise avait déjà quelques arguments à faire valoir comme tenteront de la prouver Side Arms : Hyper Dyne et son pendant CD, Hyper Dyne: Side Arms Special (oui, difficile de distinguer le titre du sous-titre dans ce foutoir). Des titres capables de rivaliser avec les mastodontes d’Irem et de Konami? La réponse dans notre test.

28 septembre 2019 – China Warrior

Vous avez toujours rêvé d’incarner Bruce Lee? Cela faisait déjà un petit bout de temps qu’il n’était plus disponible, en 1987, mais le bon côté c’est qu’on pouvait parfaitement se contenter de dessiner un personnage lui ressemblant comme deux gouttes d’eau sans jamais lui donner son nom, et l’illusion était parfaite. C’est précisément là-dessus qu’à compté NEC au moment de lancer sa PC-Engine au Japon, avec le surprenant China Warrior. Perle méconnue ou jeu justement oublié? La réponse dans notre test.

23 septembre 2019 – ActRaiser

Certains titres développent des concepts si particuliers, si originaux ou si rares qu’on serait presque tenté de créer une rubrique « inclassable » juste pour pouvoir les faire rentrer dedans. À une ère où la surprise est de moins en moins de mise au moment de se lancer dans un jeu vidéo, le joueur contemporain pourra être tenté de (re)découvrir des logiciels comme ActRaiser. Que peut bien cacher ce titre qui ressemble à première vue à un banal jeu de plateforme? La réponse dans notre test.

19 septembre 2019 – Earnest Evans

Vous aimez les archéologues? Vous aimez ceux qui sont équipés d’un fouet? Vous appréciez les jeux d’action/plateforme? Vous en aimeriez un qui tire avantage du support CD? Indiana Jones était déjà pris, alors on vous a trouvé un remplaçant venu droit du japon: Earnest Evans, le jeu qui a, sur le papier, tous les arguments pour répondre au Super Castlevania IV de la Super Nintendo. Sur le papier, d’accord, mais qu’en est-il sur le CD-ROM? La réponse dans notre test.

15 septembre 2019 – Osomatsu-kun : Hachamecha Gekijō

Il est des jeux qui marquent, à leur manière, l’histoire du jeu vidéo, et qui sont pourtant pratiquement inconnus en occident. Prenez Osomatsu-kun : Hachamecha Gekijō, par exemple: c’est un des tout premiers jeux parus sur Megadrive (le quatrième, pour être précis), son premier jeu de plateforme, et surtout sa première exclusivité. Et d’emblée, le titre détonne: par ses couleurs très « Master System », par son style, et par sa réputation, qui n’a d’ailleurs jamais voyagé jusqu’à nous… Alors la question mérite d’être posée: ce jeu qui respire le Japon jusqu’à la dernière molécule mérite-t-il d’être mieux connu sur le vieux continent? La réponse dans notre test.

13 septembre 2019 – Hacker

Ah, le charme de l’inconnu… Au début des années 80, le piratage était une activité encore tellement obscure aux yeux du commun des mortels qu’elle charriait presque avec elle une sorte de parfum d’exotisme chargé d’implications secrètes. L’idée de pouvoir se faufiler au sein des systèmes secrets des gouvernements les plus puissants avait quelque chose de presque romantique, et c’est bien sur cette idée d’aller fouiner là où vous ne devriez pas le faire qu’aura été basé le succès de Hacker. Mais aura-t-il été mérité? La réponse dans notre test.

8 septembre 2019 – Dragon Crystal (SEGA)

D’accord, la Game Gear n’aura jamais hérité d’une ludothèque capable de rivaliser, que ce soit en qualité ou en quantité, avec celle de la Game Boy. Cela n’empêche pas d’y trouver une grande variété de titres, y compris quelques jeux de rôles dont certains auront d’ailleurs laissé de très bons souvenirs aux joueurs. Du côté du Rogue-like et de ses niveaux générés aléatoirement, on trouve un certain Dragon Crystal qui propose de remettre au goût du jour les mécanismes classiques du genre. Y sera-t-il parvenu? La réponse dans notre test.

6 septembre 2019 – Alleyway

Parmi les jeux disponibles au lancement de la Game Boy ne figuraient pas que le Puzzle Game le plus célèbre de l’histoire vidéoludique et un de ses jeux de plateforme les plus caractéristiques. On y trouvait également… un casse-briques. Très bon moyen, donc, d’inaugurer la nouvelle rubrique du site avec Alleyway, un titre ayant quelque peu sombré dans l’oubli. Mérite-t-il d’en sortir? La réponse dans notre test.

4 septembre 2019 – A Mind Forever Voyaging

Le jeu d’aventure, ce n’est pas nécessairement un Point & Click de la grande époque. Entre les sociétés comme Lucasarts, Sierra On-Line ou Revolution Software, il ne faudrait pas oublier un autre géant: Infocom, le maître incontesté du jeu d’aventure… textuel. Comment? Il faudrait être prêt à s’avaler des pages entières de texte en anglais en 2019? Petite séance de découverte avec A Mind Forever Voyaging, pour voir si l’investissement en vaut la chandelle. Tous les détails dans notre test.

3 septembre 2019 – Astérix and the Great Rescue

Sans pouvoir rivaliser avec la production des jeux estampillés Disney, Astérix le Gaulois pourra malgré tout se vanter d’avoir été le héros franco-belge le plus représenté dans le monde vidéoludique, et de loin. Une pléthore de titres d’où il n’est d’ailleurs pas toujours facile de ressortir, et dans laquelle il est encore plus difficile de se faire un nom. Astérix and the Great Rescue, lui, y est parvenu, particulièrement dans sa version Megadrive. Mais était-ce pour de bonnes raisons? La réponse dans notre test.

1er septembre 2019 – The Legend of Prince Valiant (NES)

Oyez, oyez! Nobliaux et jouvencelles, marauds et coquins, pressez-vous pour accueillir le glorieux chevalier de la Table Ronde, l’invincible, l’immortel… Ah, pardon, on me signale dans l’oreillette qu’il ne sera jamais parvenu à trouver le château de Camelot. Tant pis, venez quand même accueillir l’improbable The Legend of Prince Valiant sur NES, un jeu signé Ocean Software. Oui, une compagnie précédée d’une réputation, hmm, pas très flatteuse. À raison? La réponse dans notre test.

30 août 2019 – Axelay

Contrairement à ses deux principales concurrentes, la Super Nintendo n’aura pas eu une relation privilégiée avec les Shoot-Them-Up, la faute entre autres à un processeur qui avait tendance à offrir de nombreux ralentissements lorsqu’il y avait un peu trop de sprites à l’écran. Mais quand une société comme Konami se met en tête de montrer ce que la 16 bits de Nintendo a dans le ventre avec Axelay, on a tout de suite de quoi se montrer curieux. À raison? La réponse dans notre test.

25 août 2019 – M.U.S.H.A. : Metallic Uniframe Super Hybrid Armor

Difficile d’aborder les Shoot-Them-Up sur Megadrive sans se décider à citer un jour le nom de MUSHA. Le titre de Compile jouit d’une réputation particulière qui ne pourra qu’attirer l’attention du joueur attentif – pourquoi une telle attention pour un jeu sorti non seulement sur une Megadrive en début de vie, mais en plus jamais distribué en Europe? La réponse dans notre test.

23 août 2019 – Sub-Terrania

À l’instar de la PC-Engine, la Megadrive aura été une console dont la ludothèque aura été particulièrement fournie en Shoot-Them-Up. Au sein de cette catégorie, beaucoup de titres mondialement célèbres, quelques exclusivités japonaises, des adaptations de l’arcade… et puis, fatalement, quelques logiciels n’ayant pas acquis la notoriété qu’ils méritaient. La grande question est donc: Sub-Terrania fait-il partie de ces jeux-là? La réponse dans notre test.

21 août 2019 – Dick Tracy (SEGA of America)

Les adaptations de film constituent une longue tradition dans le domaine du jeu vidéo, pour des raisons commerciales évidentes. Alors quand Warren Beatty décidait de porter sur le grand écran les aventures du détective Dick Tracy, nombreuses auront été les compagnies à choisir d’en proposer leur version vidéoludique. Coup de projecteur aujourd’hui sur la version imaginée par SEGA of America pour ses deux consoles d’alors. Plus de détails dans notre test.

19 août 2019 – Command & Conquer

Dune II s’était peut-être chargé de poser les bases du jeu de stratégie en temps réel, le fait est que le genre restait cantonné à un domaine de niche qui peinait à trouver un retentissement au-delà de l’habituel cercle de passionnés. Pour parvenir à lui donner ses lettres de noblesse, il manquait un titre grand public qui parvienne à mettre tout le monde d’accord, et Command & Conquer aura ambitionné d’être ce titre. Y sera-t-il parvenu? La réponse dans notre test.

15 août 2019 – Historyline : 1914-1918

La saga Battle Isle aura connu un tel succès que, à l’instar des produits dérivés tirés des grandes licences, on aura été tenté de la décliner à toutes les sauces… avant d’être rattrapé par la réalité de la cruauté du marché. En-dehors des épisodes canoniques, on trouve donc un seul et unique spin-off se déroulant durant la première guerre mondiale, d’où son nom ô combien explicite d’Historyline : 1914-1918. Une réussite ou un coup dans la Marne? La réponse dans notre test.

7 août 2019 – Panzer General

S’il fallait nommer un saint patron des jeux de stratégie en temps réel, le débat sera probablement très vif pour départager un vainqueur: Dune II? Warcraft? Command & Conquer? Mais pour ce qui est de la stratégie à l’ancienne, au tour par tour et sur une carte couverte d’hexagones, le compromis se ferait sans doute plus vite, et il aboutirait probablement à Panzer General. Pourquoi une telle unanimité? La réponse dans notre test.

4 août 2019 – Battle Isle

Le domaine du jeu de stratégie est longtemps resté un genre de niche, que l’obligation de jouer au tour par tour aura réservé à des joueurs patients – particulièrement à une époque où un ordinateur pouvait mettre plusieurs minutes à agir. Ce qui explique probablement pourquoi les titres marquants auront mis autant de temps à se manifester, avec en figure de proue des titres comme Battle Isle qui inaugurait un concept innovant: le tour par tour… en simultané. Envie d’en savoir plus? Découvrez notre test.

1er août 2019 – Cannon Fodder

La guerre étant une chose trop sérieuse pour la confier à des militaires, le mieux est sans doute de laisser faire les programmeurs. Et quand ceux de Sensible Software nous proposent d’incarner une escouade de soldats partis servir de chair à canon dans un conflit imaginaire, on est en droit de se demander ce que cela va bien pouvoir donner. La réponse? Cannon Fodder, bien sûr! À découvrir dans notre test.

22 juillet 2019 – HeroQuest

Histoire d’inaugurer la section jeu de plateau, que diriez-vous de découvrir un des nombreux succès issus de Games Workshop? HeroQuest, avec son plateau, ses cartes, ses dés et ses figurines, représente sur le papier une très bonne introduction à l’univers du jeu de rôles papier. Mais qu’en reste-t-il une fois transféré sur ordinateur? La réponse dans notre test.

20 Juillet 2019 – The Legacy

Si je vous dis « manoir hanté », « personnage seul et vulnérable », « références à lovecraft et Edgar Allan Poe », de nombreux joueurs auront sans doute rapidement associé ces termes avec celui d’un genre connu aujourd’hui sous le nom de « Survival Horror ». Un genre si farouchement balisé depuis sa fondation qu’on n’aurait sans doute pas l’idée de le rapprocher d’un autre genre comme le Dungeon Crawler… C’est pourtant très exactement ce que propose The Legacy, titre ambitieux et original publie par MicroProse sur PC en 1993. Alchimie instable ou bien pierre philosophale? La réponse dans notre test.

16 Juillet 2019 – Hand of Fate

S’il y a une compagnie dont l’âge d’or peut être situé dans les années 90, c’est bien Westwood Studios. Rôle, aventure, stratégie; tout ce avec quoi l’équipe américaine entrait en contact semblait voué à se changer en or. Alors quand la suite du très sympathique Legend of Kyrandia arrivait dans les étals sous le nom d’Hand of Fate, on s’attendait immédiatement à trouver une valeur sûre. La question est: avait-on raison? La réponse dans notre test.

12 Juillet 2019 – STAR WARS : Rebel Assault II – The Hidden Empire

Tandis que le genre du Point & Click amorçait un lent mais inéluctable déclin, LucasArts aura dû réfléchir à un changement de cap pour ne pas accompagner le domaine qui l’avait mené au sommet jusqu’à la tombe. Quand on a dans ses cartons une licence comme Star Wars, on est tenté de s’en servir, et puisque Rebel Assault avait connu un joli succès commercial, pourquoi ne pas remettre le couvert avec un deuxième opus pompeusement intitulé Rebel Assault II – The Hidden Empire ? Reste à savoir si sortir un nouveau Rail Shooter était encore viable en 1995. La réponse dans notre test.

8 Juillet 2019 – STAR WARS : Rebel Assault

Au moment où LucasArts était au sommet de sa forme dans le domaine du Point & Click, la firme américaine commençait aussi à nourrir de réelles ambitions par rapport à la saga qui avait rendu célèbre George Lucas: Star Wars. Aussi, la même année que celle où le très bon X-Wing venait rendre à Wing Commander la monnaie de sa pièce paraissait Rebel Assault, titre destiné à tirer pleinement parti de la dernière révolution du moment: le CD-ROM. Aurez-vous envie de rempiler pour détruire une énième fois l’Étoile Noire? La réponse dans notre test.

3 Juillet 2019 – Rex Nebular and the Cosmic Gender Bender

L’histoire de l’âge d’or du jeu d’aventure aura surtout retenu le combat homérique livré par LucasArts et Sierra On-Line, ne laissant que les miettes à des concurrents comme Westwood Studios ou Revolution Software. Mais dans la liste des outsiders figurait également une compagnie de poids: MicroProse, qui aura proposé en 1992 une aventure très inspirée de Space Quest avec son Rex Nebular and the Cosmic Gender Bender. Au point de venir chatouiller les ténors? La réponse dans notre test.

27 Juin 2019 – Ultima VII : La Porte Noire

Au moment d’aborder la troisième et dernière trilogie de sa saga phare, ORIGIN Systems était au sommet de sa forme, tout comme le PC. L’ambition croissant en même temps que la puissance des processeurs, on était en droit de se demander quelles surprises la firme américaine allait pouvoir réserver pour la sortie d’un titre que tous les rôlistes de l’époque attendaient avec une impatience maladive: Ultima VII : La Porte Noire. La série allait-elle franchir un nouveau palier avec cet épisode? la réponse dans notre test.

21 Juin 2019 – Ultima VI : The False Prophet

La soudaine mutation du PC en tant qu’acteur majeur du secteur vidéoludique aura été un bouleversement à la fin des années 80. Parmi les multiples symboles de cette prise de pouvoir, la prestigieuse saga Ultima aura dû attendre son sixième épisode pour cesser d’être développée sur Apple II et pour passer sur la machine d’IBM – un changement évident dès les premières secondes passées sur Ultima VI : The False Prophet. Pour le meilleur ou bien pour le pire? La réponse dans notre test.

17 Juin 2019 – Alien vs. Predator

Faire un jeu à partir d’une licence, c’est bien. Partant de ce principe pour le moins basique, pourquoi ne pas l’étendre à sa suite logique et en conclure que faire un jeu à partir de deux licences, c’est encore mieux? Bien avant que le cinéma ne prenne goût au concept au début des années 2000, c’était une nouvelle fois le jeu vidéo qui s’était engagé à la suite des comic books pour donner l’exemple. Et justement, en 1994, Capcom lançait un improbable – mais séduisant – Alien vs. Predator. De quoi créer un jeu marquant? La réponse dans notre test.

13 Juin 2019 – Ultima V : Warriors of Destiny

Vers la fin des années 80, la saga Ultima ne pouvait plus uniquement compter sur son titre de pionnière pour pouvoir briller face aux dizaines de jeux de rôles qui entendaient rivaliser chaque année avec elle. La série ayant finalement arrêté son univers et ses références « canoniques » avec le quatrième épisode, Ultima V : Warriors of Destiny nous place une nouvelle fois aux commandes de l’Avatar, dans un royaume de Britannia où les vertus ont été élevées au rang de lois. De quoi installer définitivement la série dans la légende? La réponse dans notre test.

9 Juin 2019 – The Punisher (Capcom)

Les super-héros américains auront souvent été accueillis à bras ouverts sur les bornes japonaises, toujours désireuses de trouver des licences populaires et commercialement porteuses pour les transformer en jeux d’arcade – et, si possible, en grands succès. Capcom n’aura pas hésité à exploiter le filon, avec plusieurs titres dont The Punisher, un Beat-Them-All profitant du savoir-faire de la firme japonaise en la matière. Mission accomplie? La réponse dans notre test.

7 Juin 2019 – Dynamite Düx

Les Beat-Them-All des années 80, en s’engageant dans la brèche ouverte par Double Dragon, auront rarement fait preuve d’une originalité ébouriffante: mieux valait avoir envie d’incarner un vigilante dans une ville américaine en proie au crime. Mais s’il existait une entreprise décidée à apporter un peu de sang neuf au genre à l’époque, c’était bien SEGA. Très bon exemple avec Dynamite Düx qui vous propose tout naturellement d’incarner un canard lourdement armé. Au point de dynamiter un peu les fondations du genre? La réponse dans notre test.

3 Juin 2019 – Ultima IV : Quest of the Avatar

Si Ultima est une saga qui aura toujours compté une place importante dans le cœur des retrogamers, certains des joueurs plus jeunes, n’en ayant souvent peu ou pas entendu parler, pourraient penser qu’elle ne doit cet honneur qu’à son statut de série fondatrice – en gros, grâce à son âge et à pas grand chose d’autre. Mais cela reviendrait à oublier non seulement à quel point cette série a façonné les mécanismes du jeu de rôle tels qu’on les connait à l’heure actuelle, mais aussi à quel point elle est parvenue à les transcender. Très bon exemple aujourd’hui avec l’un des épisodes les plus marquants de la saga: Ultima IV: Quest of the Avatar.

31 Mai 2019 – Dragon Breed

Les dragons dans le Shoot-Them-Up, épisode 2! Après le Saint Dragon de NMK publié au début de l’année 1989, on aura rapidement vu fleurir des titres répondant à une thématique similaire. Et histoire de bien marquer son territoire de maître incontesté du genre, c’est Irem qui sera immédiatement venu se placer sur les rangs avec Dragon Breed. La vraie question reste de savoir si le prince Kayus et son dragon Bahamoot auront réussi à régner sur d’autres terres que sur celles, un brin infamantes, du repompage en bonne et due forme. La réponse dans notre test.

26 Mai 2019 – Exodus : Ultima III

La série Ultima est au jeu de rôle ce que Super Mario Bros. est au jeu de plateforme: un monument fondateur. Mais après un deuxième épisode décevant et infesté de bugs, on pouvait avoir de bonnes raisons de croire que la réputation flatteuse qui accompagne encore aujourd’hui la saga soit un tantinet usurpée. Autant dire que le troisième épisode, intitulé Exodus: Ultima III, allait devoir montrer plus de choses que son illustre prédécesseur. Y sera-t-il parvenu? La réponse dans notre test.

22 Mai 2019 – ESWAT : City under Siege

Si ESWAT est un titre qui aura fait ses débuts sur borne d’arcade, le fait est que la plupart des joueurs à se souvenir du titre aujourd’hui ne savent souvent même pas que cette version arcade existe. Non, si vous leur demandez, ils ne se souviendront que d’une seule itération: celle parue sur Megadrive un an après l’originale. Le fait est qu’ESWAT: City under Siege est bel et bien un jeu assez différent de la version arcade dont il est tiré. Est-il pour autant meilleur? La réponse dans notre test.

18 Mai 2019 – Ultima II : The Revenge of the Enchantress…

Retournons une nouvelle fois aux sources du jeu de rôle avec le deuxième opus d’une saga qui aura durablement marqué le XXe siècle de son empreinte: Ultima. La série créée par Richard Garriott aura été la première à initier le concept de monde ouvert présenté par une réalisation graphique, et le succès retentissant du premier épisode aura immanquablement conduit à la production d’un deuxième: Ultima II: The Revenge of the Enchantress… inspiré du Bandits Bandits de Terry Gilliam. De quoi révolutionner une nouvelle fois l’histoire du jeu vidéo? La réponse dans notre test.

14 Mai 2019 – ESWAT : Cyber Police

À une époque où SEGA avait une place privilégiée à la fois dans le cœur des joueurs mais aussi et surtout dans les salles d’arcade, la société japonaise aimait à dépoussiérer des concepts rebattus en y apportant cette petite idée originale qui faisait toute la différence. Avec ESWAT: Cyber Police, cette idée prendra la forme d’une promotion, depuis le policier de base jusqu’au cyborg-de-la-mort-qui-tue. Au point de marquer durablement les mémoires? La réponse dans notre test.

10 Mai 2019 – Saint Dragon

Miniature

Affronter un dragon est un acte récurrent, pour ne pas dire banal, au sein de l’univers vidéoludique – c’est même pratiquement un passage obligé dans n’importe quel jeu de rôle médiéval-fantastique qui se respecte. Mais en incarner un? Voilà une idée déjà un peu plus originale qui aura commencé à initier un véritable effet de mode vers 1989. Premier exemple avec Saint Dragon, un Shoot-Them-Up riche en cyborgs, en animaux mécaniques et en dragons cybernétiques. Plus de détails dans notre test.

4 Mai 2019 – Simon the Sorcerer II : The Lion, the Wizard and the Wardrobe

Les joueurs l’attendaient, le scénario l’annonçait, le succès commercial du premier opus la laissait anticiper: il est bien évidemment question ici d’une suite à Simon the Sorcerer. Elle se sera faite désirer pendant deux ans pour arriver en 1995, à une époque où le paysage vidéoludique était en pleine mutation. Simon the Sorcerer II: The Lion, the Wizard and the Wardrobe aura-t-il reproduit la maestria du premier épisode? La réponse dans notre test.

30 Avril 2019 – Simon the Sorcerer

Le domaine du jeu d’aventure sur ordinateur aura eu son âge d’or et ses prophètes dans les années 90. Mais au milieu des immortels monuments bien souvent signés LucasArts ou Sierra On-Line, quelques surprises auront également émergé. Imaginez qu’un jeune sorcier se mette un jour en tête d’aller s’inviter au grand banquet des géants du genre avec un culot à toute épreuve et vous obtiendrez Simon the Sorcerer, un jeu qui avait fort à accomplir pour parvenir à se faire un nom. Y sera-t-il parvenu? La réponse dans notre test.

27 Avril 2019 – Sir Fred : The Legend (alias Fred)

Des petits studios français ayant créé des jeux généralement très bien réalisés avant de sombrer dans l’oubli, il y en aura eu quelques uns dans les années 80. Qui se souvient, par exemple, d’Incal Product? Mais histoire de ne pas laisser leur nom dormir dans l’oubli à jamais, penchons-nous sur un jeu d’action/plateforme de leur conception et doté d’un charme certain: Sir Fred: The Legend, parfois mieux connu sous le nom de Fred. Un titre suffisamment sympathique pour nous faire décrocher l’épée de son clou? La réponse dans notre test.

26 Avril 2019 – Pipe Mania !!

S’il fallait dresser un palmarès des jeux portés sur le plus de systèmes différents, nul doute qu’un logiciel comme Pipe Mania !! y figurerait en bonne place. Sil fallait dresser un palmarès des titres ayant une résonance assez malheureuse en français également, mais là n’est pas le sujet: la question sera surtout de voir si l’on peut ou non réaliser un bon jeu de réflexion avec un concept aussi simple que des tuyaux. La réponse dans notre test.

19 Avril 2019 – Battle Chopper (alias Mr. Heli)

Irem était décidément une société très en forme, en 1987: non seulement elle avait publié le désormais mondialement célèbre R-Type, mais elle avait également trouvé le temps de sortir un autre Shoot-Them-Up: le surprenant Battle Chopper, ensuite porté sur une large sélection d’ordinateurs domestiques sous le nom de Mr. Heli. Intrigué par ce concept d’hélicoptère en baskets? Découvrez-le dans notre test.

16 Avril 2019 – Dungeons & Dragons: Warriors of the Eternal Sun

Les studios Westwood se seront rapidement fait un nom au début des années 90, en particulier grâce à leur excellents jeux de rôles, les deux premiers Eye of the Beholder en tête. Ce qu’on sait moins, c’est que la firme américaine ne s’est pas cantonnée au PC et à l’Amiga, mais aura également publié un jeu de rôle en exclusivité sur Megadrive. Son nom? Dungeons & Dragons: Warriors of the Eternal Sun. Simple produit mineur ou bien titre à redécouvrir? La réponse dans notre test.

13 Avril 2019 – Metal Warriors

Quand on prononce le mot « LucasArts », le paris sont généralement aussitôt ouverts pour savoir si l’on va parler d’un Point & Click ou d’une adaptation de Star Wars. Mais si je vous parle de Méchas, d’action futuriste, le tout sous la baguette du créateur de Zombies et sur Super Nintendo? Ah, c’est déjà plus surprenant, et c’est Metal Warriors – un titre bien décidé à nous rappeler que la firme américaine savait aussi tirer son épingle du jeu sur console. Mission accomplie? La réponse dans notre test.

11 Avril 2019 – Gate of Thunder

Difficile de parler Shoot-Them-Up sans aborder à un moment ou à un autre la PC-Engine et son extension CD-ROM. La petite console de Nec s’est en effet transformée, au fil des années, en un véritable paradis pour vaisseaux spatiaux, empires métalliques et autres fées kawaï – n’importe quoi pourvu que ça tire, que ça vole et que ça défile à l’horizontale ou à la verticale. Avec Gate of Thunder, le modèle est clair: c’est Thunder Force III sur Megadrive. La petite 8 bits a-t-elle les moyens de rivaliser? La réponse dans notre test.

6 Avril 2019 – The Lucky Dime Caper starring Donal Duck

On sait généralement à quoi s’attendre avec les productions Disney pendant l’essentiel de l’ère 8-16 bits: miraculeusement, ça fonctionnait à tous les coups, que ce soit au box office ou dans le domaine vidéoludique. Alors quand on voit Donald débarquer dans une aventure inédite nommée The Lucky Dime Caper sur Master System et Game Gear la même année que QuackShot sur Megadrive, on a envie de penser qu’on a une nouvelle fois décroché une valeur sûre à laquelle il faut s’essayer de suite. Mais et si Donald Duck était également le vilain petit canard des jeux de la firme? La réponse dans notre test.

2 Avril 2019 – Faxanadu

Des titres comme Dragon Quest ou Final Fantasy auront eu une influence si considérable sur la scène du J-RPG qu’on en vient parfois à oublier une autre catégorie de jeux de rôle: les Action-RPG, dont les premiers représentants tiraient autant leur inspiration de logiciels comme Dragon Slayer que de titres à la Zelda II ou à la Metroid. Un très bon exemple serait le vénérable Faxanadu, qui sera parvenu à se faire un nom dans une ludothèque déjà très dense au moment de sa sortie. L’occasion de retourner décrocher son armure et son épée? La réponse dans notre test.

Coup de pub : La Dernière Étoile et Les Tisseurs de Trames

Comme certains parmi vous le savent déjà, RetroArchives.fr est une page tenue et rédigée par une seule personne: moi-même. Comme vous pouvez vous en douter, gérer un site aussi ambitieux sur le retrogaming est une tâche qui prend beaucoup de temps, et qui coute également de l’argent, l’entretien du site n’étant pas gratuit et devenant même de plus en plus cher au fur et à mesure de l’extension du contenu.

Alors plutôt que de vous bombarder de pubs pour arrondir les fins de mois, je préfère vous rediriger vers mon activité principale: écrivain! Pour tous ceux qui seraient intéressés à découvrir des univers littéraires fortement influencés par le jeu vidéo (amusez-vous à compter les références) tout en restant des œuvres accessibles à ceux qui n’ont jamais touché un pad de leur vie (consultez les commentaires sur la page Amazon de La Dernière Étoile 😉 ), n’hésitez pas à consulter les deux pages désormais en lien dans la colonne de gauche. Vous aimez la science-fiction et l’humour à la Terry Pratchett? Laissez-vous tenter par La Dernière Étoile! Vous êtes plutôt Heroic Fantasy? Essayez Les Tisseurs de Trames! Et n’hésitez pas, ainsi, à faire vivre ce site et son seul et unique rédacteur 🙂 D’avance, merci, et à très bientôt je l’espère dans un de mes univers.

29 Mars 2019 – Rocket Ranger

L’informatique aura connu une époque où l’important était d’en envoyer plein les yeux, et où l’inspiration pouvait très largement côtoyer le plagiat tant que l’on avait la bonne idée de ne pas prendre un nom trop ressemblant. Autant de critères indispensables pour permettre la production de titres comme Rocket Ranger de Cinemaware, développé par un studio dont on sous-estime trop souvent l’impact au sein de l’histoire vidéoludique. Au point d’avoir fermé les yeux sur une légende oubliée? La réponse dans notre test.

24 Mars 2019 – The Magical Quest Starring Mickey Mouse

Au rang des grands abonnés des adaptations vidéoludiques, Mickey Mouse a commencé à tenir une place de choix au cours des années 90. Après avoir servi à démontrer ce que la Megadrive avait dans le ventre avec Castle of Illusion, il n’était que justice qu’il renvoie l’ascenseur à la Super Nintendo avec l’aide de Capcom, via le très coloré The Magical Quest Starring Mickey Mouse. Au menu: plateformes, costumes et Mode 7 à gogo. De quoi marquer les esprits? La réponse dans notre test.

23 Mars 2019 – Warcraft : Orcs & Humans

Quand le petit studio californien nommé Blizzard Entertainment publia un jeu nommé Warcraft: Orcs & Humans, tout le monde remarqua immédiatement les très nombreuses similitudes avec le Dune II de Westwood Studios – ce qui n’empêcha nullement d’apprécier à sa juste valeur un nouveau représentant de ce qu’on n’avait pas encore pris l’habitude d’appeler les STR. Qui aurait pu imaginer que, plus de vingt ans plus tard, la saga soit si connue qu’elle en éclipserait des dizaines de cycles majeurs de la littérature médiévale-fantastique? Pour revenir à le genèse de ce phénomène, autant se pencher sur l’épisode inaugural de la saga. À découvrir dans notre test.

21 Mars 2019 – Konami ’88

Pour fêter l’arrivée du printemps, évoquons les jeux olympiques d’été! Ceux de 1988, plus précisément, qui auront déjà donné lieu à des adaptations vidéoludiques – quoi de plus universel, après tout, qu’un événement sportif planétaire? C’est Konami, auréolé de la gloire de la série Track & Field, qui s’avance pour proposer un jeu dont le titre annonce déjà la couleur: Konami ’88. De quoi mobiliser quelques amis pour se disputer l’or? La réponse dans notre test.

16 Mars 2019 – Sid Meier’s Alpha Centauri

Quand un nom aussi prestigieux que celui de Sid Meier, père de licences aussi renommées que Railroad Tycoon ou Pirates!, se trouve accolé devant le titre d’un jeu vidéo, il y a de quoi prendre le temps de s’arrêter. Quand en plus ce jeu entend étendre le concept de Civilization sur une planète lointaine et y inclure des notions scientifiques et philosophiques, autant dire qu’on a de quoi se sentir emballé. Au point d’y trouver son compte, même vingt ans après? La réponse dans notre test.

14 Mars 2019 – 1000cc Turbo

En fouillant dans les recoins obscurs des ludothèques des différentes machines, on finit toujours par dénicher ce titre inconnu au bataillon, ce jeu dont personne n’a jamais entendu parler et dont on ne trouve aucun test nulle part, pas même sur les sites les plus spécialisés. La curiosité aidant, on peut alors être tenté de se lancer à l’aventure pour ramener au grand jour un logiciel injustement oublié… Mais le sont-ils tous? Premier élément de réponse avec 1000cc Turbo, jeu de course de moto sur Amiga, à découvrir dans notre test.

13 Mars 2019 – Partenariat avec GravitorBox

http://gravitorbox.free.fr

Chroniquer le retrogaming est souvent une tâche solitaire, partiellement ingrate, extraordinairement chronophage, qui demande un dévouement irrationnel et un temps qui nécessite bien des sacrifices avant qu’on puisse se décider à l’accorder. Heureusement, même si les sites de référence tendent à disparaître les uns après les autres pour toutes les raisons que je viens d’évoquer, il reste encore quelques îlots dévoués pour continuer à porter le flambeau de l’histoire des jeux d’antan. Ce n’est certes pas entièrement la mission de Gravitorbox, qui propose également les tests de jeux récents, mais cela n’empêche pas ce sympathique site d’offrir à la lecture les tests de plusieurs dizaines de titres parus sur les machines de l’ère 8-16 bits. Un très bon complément, donc, pour tous ceux qui n’auraient pas trouvé leur bonheur ici ou qui souhaiteraient également découvrir des logiciels publiés après 2000. Vous trouverez désormais une bannière dans le menu à gauche avec un lien vers ce nouveau partenaire, en souhaitant à la scène française du retrogaming et du jeu vidéo en général une longue et prolifique destinée.

10 Mars 2019 – Gods

S’il existe un genre balisé par excellence où on est rarement surpris, le jeu de plateforme peut y postuler sans complexe – particulièrement sur ordinateur, où les titres dignes de rivaliser avec ce qu’ont pu offrir les consoles 16 bits n’étaient pas légion dans les années 90. Mais quand les Bitmap Brothers entre dans l’équation, les choses peuvent changer – à tel point que même le plus blasé des joueurs aura envie d’en apprendre un peu plus sur Gods, énième logiciel majeur du studio britannique, à découvrir dans notre test.

8 Mars 2019 – The 7th Saga

Le catalogue des jeux de rôles marquant publiés sur Super Nintendo est si fourni que la gloire de certains d’entre eux a fini par éclipser énormément de titres qui auraient certainement mérité un meilleur sort… la difficulté étant de parvenir à dénicher lesquels. Mais si la plupart des vieux briscards de 16 bits de Nintendo connaissent The 7th Saga, c’est avant tout grâce à (ou à cause de?) sa difficulté, imputable à l’équipe en charge de sa localisation. Mais quel titre se cache réellement derrière cette réputation? Un grand jeu de rôle méconnu, ou un logiciel parfaitement oubliable? La réponse dans notre test.

4 Mars 2019 – Project Firestart

Attention, coup de coeur! Si je vous dis « Survival Horror futuriste vous faisant affronter des créatures humanoïdes dans une station spatiale », quel est le titre qui vous vient à l’esprit? Dead Space? Perdu! On parle ici de Project Firestart, sorti près de vingt ans auparavant… oui, avant même Alone in the Dark, pourtant considéré comme le fondateur du genre! Mais comment peut-on prétendre vous immerger dans une ambiance à la Alien avec un jeu sorti sur le modeste Commodore 64 en 1989? La réponse dans notre test.

2 Mars 2019 – 3 Ninjas Kick Back

Au rang des œuvres oubliées, Les Trois Ninjas contre-attaquent, obscur deuxième opus d’une série de cinq films n’ayant pas survécu aux années 90, ne parlera sans doute pas à grand monde. Que dire alors de l’adaptation méconnue développée par une société confidentielle et parue sur consoles 16 bits l’année même où tous les regards étaient déjà tournés vers la Playstation? 3 Ninjas Kick Back n’aura même pas eu l’occasion d’atteindre la renommée, pourtant déjà limitée, du film dont il est tiré. Cruelle injustice ou juste retour des choses? La réponse dans notre test.

1er Mars 2019 – Rick Dangerous

À une époque où la propriété intellectuelle était encore une notion un peu floue dans l’univers vidéoludique, on aura souvent vu des jeux s’en aller piller sans vergogne dans des licences célèbres en se donnant à peine le mal d’en travestir le nom. Rick Dangerous, par exemple, aura à peu près tout emprunté à un certain Indiana Jones sans même prendre la peine de demander la permission. Et pourtant, à la fin des années 80, son nom était presque plus célèbre que celui de l’archéologue à qui il devait tant. Pour comprendre pourquoi, faites un détour par notre test.

25 Février 2019 – Ace of Aces

Les premiers simulateurs de vol demandaient bien souvent de remplacer une technique encore très balbutiante par des trésors d’ingéniosité aptes à nous faire croire, l’espace d’un instant, qu’on était aux commandes d’un chasseur de la RAF au cours de la seconde guerre mondiale. Excellent exemple avec Ace of Aces, gros succès sur Commodore 64 avant de se voir porté sur une batterie de systèmes allant du MSX à la Master System. Aurez-vous encore envie de vous installer sur le siège du pilote d’un Mosquito? La réponse dans notre test.

22 Février 2019 – Altered Beast

S’il est un nom qui restera à jamais associé à la Megadrive pour ses acquéreurs de la première heure, c’est bien celui d’Altered Beast. Le jeu vendu en bundle avec la console de SEGA en est devenu un tel symbole qu’on en viendrait à oublier qu’il avait également été porté sur une dizaine d’autres machines, dont la NES ou la PC-Engine. Rien ne vaut donc un dossier complet pour tout savoir sur ce Beat-Them-All dans toutes ses versions.

18 Février 2019 – 3-D WorldRunner

Si tout le monde a retenu Square pour la saga des Final Fantasy, beaucoup de joueurs tendent à oublier que la compagnie japonaise a lancé bien d’autres concepts pas toujours couronnés de succès… Y compris le tout premier Runner en 3D, en… 1987! 3-D WorldRunner est certes pétri de l’influence de Space Harrier, mais est-il parvenu à s’en affranchir pour créer son propre style? La réponse dans notre test.

15 Février 2019 – Dr. Robotnik and his Mean Bean Machine

Si le succès de Tetris aura été immédiat à peu près partout dans le monde, d’autres très bonnes séries de Puzzle Games auront hésité un peu plus longtemps avant de tenter leur chance à l’échelle internationale. C’est notamment le cas des excellents Puyo Puyo, qui auront attendu 1993 pour venir tâter le terrain sur les Megadrive et les Genesis occidentales avec un titre dévoilant d’emblée son enrobage made in SEGA: Dr. Robotnik and his Mean Bean Machine (titre d’ailleurs valable uniquement en France). Une traversée réussie? La réponse dans notre test.

10 Février 2019 – Prince of Persia 2 : The Shadow & The Flame

Une grande histoire est une histoire qui ne se termine jamais, au moins dans l’esprit toujours fertile des lecteurs qu’elle aura contribué à faire rêver. Commercialement, cela se traduit par: un jeu qui cartonne doit obligatoirement avoir une suite. Prince of Persia 2 aura quand même mis quatre ans à voir le jour, signe d’une ambition que l’on suppose autre que purement opportuniste. Au point de faire mieux que son prédécesseur? La réponse dans notre test.

7 Février 2019 – Prince of Persia

S’il fallait dresser une liste des séries ayant vu le jour sur Apple II et ayant connu un succès réel sur une période de plus de vingt ans, celle-ci serait sans doute assez mince, hélas, mais le titre qui ne manquerait pas d’apparaître au sommet serait à n’en pas douter Prince of Persia. Le jeu imaginé par Jordan Mechner aura inscrit son nom non seulement dans la légende, mais également dans la ludothèque d’une dizaine de machines sur lesquelles on aura grand plaisir à découvrir toutes les adaptations une à une dans notre test.

1er Février 2019 – Disney’s Aladdin (Virgin Games)

S’il fallait citer un seul titre, parmi les très bons jeux estampillés Disney, qui ait mis tout le monde d’accord lors de sa parution, le premier nom à sortir serait à n’en pas douter Aladdin – mais pas n’importe lequel: celui de Virgin Games. Non content d’offrir une adaptation fidèle d’un des meilleurs films de la firme américaine, le titre programmé en un temps record par un certain David Perry aura également montré ce que la Megadrive avait dans le ventre, quitte à mobiliser pour cela les animateurs de chez Disney. Au point de demeurer aujourd’hui encore une légende immortelle? La réponse dans notre test.

28 Janvier 2019 – Daggerfall : The Elder Scrolls Chapter 2

La saga des Elders Scrolls s’est ouverte sur un jeu qui était avant tout une promesse non tenue: celle d’offrir un jour ce fameux jeu de rôle où l’on pourrait incarner n’importe qui et faire n’importe quoi dans un monde ouvert. Deux ans plus tard, Bethesda remet le couvert avec une ambition sérieusement en hausse, bien décidé à tirer les leçons du premier opus pour offrir un des titres les plus riches et les plus complets jamais programmés avec Daggerfall. Mission accomplie? La réponse dans notre test.

25 Janvier 2019 – The Elder Scrolls : Arena

Force est de reconnaître que la plupart des grandes séries de jeu de rôle informatique initiées au siècle dernier ont connu une fin prématurée qui impose qu’on parle désormais d’elles au passé. Parmi les quelques rares exceptions, on pourra citer la saga des Elder Scrolls dont le cinquième épisode, Skyrim, aura récemment connu un tabac mondial. Qui se souvient que l’épisode initial, Arena, publié en 1994, devait à l’origine être un jeu de combat? Un curieux point de départ pour un jeu de rôle ambitieux, à découvrir dans notre test.

20 Janvier 2019 – Final Fantasy

Dans le domaine du jeu de rôle, il n’y a pas que les grandes séries nées sur ordinateur, il y a aussi celles nées sur console – et qui ont d’ailleurs plutôt mieux supporté le passage au nouveau millénaire, dans leur ensemble. S’il ne fallait en retenir que deux, nul doute que les noms à sortir seraient immanquablement Dragon Quest et Final Fantasy, pères fondateurs du genre du J-RPG. Le titre imaginé par Hironobu Sakaguchi a-t-il bien supporté le passage du temps? La réponse dans notre test.

Publicité personnelle: Les Tisseurs de Trames, Tome I

Comme certains le savent parmi ceux qui suivent le site, je suis également écrivain. Et, quitte à vous faire découvrir les jeux vidéo du siècle dernier, permettez-moi de vous faire un peu de publicité pour ma dernière parution : Les Tisseurs de Trames, premier volet d’une trilogie médiévale-fantastique avec son lot de références au monde vidéoludique, et que vous pourrez trouver sur Amazon. Et j’en profite pour rappeler que mon roman de SF, La Dernière Étoile, se vend toujours très bien et peu être trouvé ici. Merci pour votre attention et bonne année à tous 🙂

15 Janvier 2019 – Ultima Underworld II : Labyrinth of Worlds

Quitte à aborder un jeu majeur, autant assurer l’enchaînement logique en traitant à présent de la suite du jeu majeur! Que pouvait-il rester à accomplir après la révolution Ultima Underworld? À cette question, Origin aura répondu de la manière la plus pragmatique qui soit: quitte à tenir un joyau, autant en profiter pour le ciseler. Ce qui fut fait dès 1993, avec un épisode cette fois pleinement intégré dans la saga: Ultima Underworld II. Au point de transcender une expérience déjà quasi-parfaite? La réponse dans notre test.

13 Janvier 2019 – Ultima Underworld : The Stygian Abyss

Parmi les monuments fondateurs pas assez cités dans tous les classements des plus grands jeux de rôles de l’histoire, on trouvera sur la première marche, à la racine d’un monde vidéoludique qu’il a impacté depuis vingt-cinq ans, un titre dont le nom devrait être aussi connu que ceux de Dungeon Master ou de Final Fantasy: Ultima Underworld. Le titre imaginé par Paul Neurath avec l’aide de Warren Spector a en effet non seulement été une révolution, mais on peut même le considérer comme l’un des pères fondateurs de 95% de la production vidéoludique des deux dernières décennies. Oui, rien que ça. Ça valait bien un test.

10 Janvier 2019 – Capitalism

En cette période de crise institutionnelle, on en viendrait presque à oublier l’optimisme confiant et béat des années 90, regonflées par la chute du mur de Berlin et par la déconfiture du bloc de l’Est – une époque où certains croyaient déjà qu’à présent que la Guerre Froide était enfin écartée, on allait voir ce qu’on allait voir et enfin goûter au bonheur terrestre à la sauce américaine. Bon, à ce niveau-là, on a sans doute été un peu déçu. C’est pourquoi rien ne vaut l’occasion de se pencher sur les mécanismes de l’économie mondiale avec un jeu au titre évocateur: Capitalism. Cauchemar de comptable ou prouesse ludique? La réponse dans notre test.

6 Janvier 2019 – Dungeon Keeper 2

Jamais deux sans trois, mais d’abord, jamais un sans deux selon le proverbe stupide et factuellement totalement inexact que je viens d’inventer. La foule en délire réclamait une suite à Dungeon Keeper, Bullfrog Productions réclamait l’argent des joueurs, il était facile d’arriver à un compromis qui conviendrait à tout le monde, et celui-ci s’intitulerait fort logiquement Dungeon Keeper 2. Révolution, suite opportuniste, ou simple remise à jour d’un concept déjà au point? La réponse dans notre test.

3 Janvier 2019 – Dungeon Keeper

Pour célébrer la nouvelle année, quel meilleur candidat qu’un de ces glorieux représentants d’une époque où le nom de Peter Molyneux faisait encore rêver les joueurs? Et puisque descendre au fin-fond d’un donjon pour détruire un sorcier maléfique, c’est dépassé, autant en profiter pour inverser les rôles et pour vous faire endosser le costume, forcément néfaste, du maître du donjon. C’est ce que propose Dungeon Keeper, paru en 1997, qui se propose de vous démontrer que gérer un repère maléfique n’est pas plus reposant que de s’occuper d’une entreprise traditionnelle. Plus de détails dans notre test.

Consulter les archives de 2018